Armoiries

Municipalité de
Cacouna

ArmoiriesMunicipalité de Cacouna
Le mardi 17 octobre 2017 à 21:45
Armoiries

Municipalité de Cacouna

Une riche histoire

Présentation générale
Cacouna tire son nom de la langue algonquine (Kokanang) ou crie (Kakwanak). D’après certains historiens, trois hypothèses s’offrent à nous afin de déterminer laquelle est la plus susceptible d’être à l’origine du nom...
Municipalité de Cacouna
Municipalité de Cacouna

À signaler
[Annonce]
[Annonce]
[Annonce]

17 janvier 2017

Offre d’emploi pompier volontaire - Le travail de pompier vous intéresse?

Sujet :

Cacouna tire son nom de la langue algonquine (Kokanang) ou crie (Kakwanak). D’après certains historiens, trois hypothèses s’offrent à nous afin de déterminer laquelle est la plus susceptible d’être à l’origine du nom :

  • La première : Il y a toujours eu et il y a encore des porcs-épics à Cacouna; cependant, il y en a aussi dans nombre de municipalité de la province.

  • La deuxième : Il y avait, sur la presqu’ile de Gros-Cacouna, une tribu qui s’appelait les Porcs-épics et qui a été exterminée par les Iroquois. Cette hypothèse semble plus plausible que la première.

  • La troisième : L’Ile de Gros-Cacouna, avant qu’elle soit dépourvue de ses arbres, sur la partie ouest, aurait vue du large ressemblé à un gros porc-épic et comme les indiens avaient le sens inné des formes, ils arrivaient au Porc-Épic, i.e. Kakoua-nak. Il semble que ce soit cette hypothèse qui soit la plus plausible quant à l’appellation du nom de Cacouna.

Il y a bien des versions de ce mot, tel que Kakoua-nak mais au 21e Siècle et après quelque 333 années d’histoire, le nom de la municipalité est bel et bien Cacouna, « où il y a toujours des porcs-épics ».

Le 23 décembre 1673, la Compagnie des Indes Occidentales concède la seigneurie au sieur Daulier du Parc. La seigneurie prend le nom de Leparc. Après la déportation des Acadiens en 1758, plusieurs familles fuyant l’oppresseur s’installent à Cacouna, sur des terres non concédées.

St Lawrence Hall, Cacouna
Destination estivale

Dès le milieu du 19e siècle, attirés par l’air salin, les plages et les couchers de soleil, de riches anglophones commencent à adopter Cacouna comme destination estivale. Plusieurs luxueuses villas témoignent encore aujourd’hui de cette époque.

Le 7 juin 1981, le gouvernement du Canada annonce l’ouverture officielle du port de mer de Gros-Cacouna, un port en eau profonde.

En mars 2006 intervient la fusion entre le Village et la Paroisse de Cacouna.

Copyright © 2009-2017 Municipalité de CacounaMunicipalité de Cacouna - Tous droits réservés.